Clubs et Covid. On en est où ?

Trav - Trans - Bisex Parties

Ca va bientôt faire 3 mois que le monde du libertinage en clubs est à l’arrêt total. Nos lieux de rencontres préférés ont fermé leurs portes dès le 14 mars, certains n’ayant même pas attendus d’être forcé de le faire pour prendre l’initiative.
Je me souviens que, début mars déjà, alors que l’économie n’était pas encore à l’arrêt complet, un club frontalier bien connu avait instauré lors de sa journée gang-bang mensuelle un système très similaire au traçage dont on parle actuellement. Une semaine plus tard, le confinement était acté, pour une durée de 3 semaines, et on avait l’impression que c’était une éternité et que jamais on ne survivrait à ce break imposé. Trois mois plus tard, on commence enfin à retrouver une vie presque normale dans tous les domaines, mais pour le milieu libertin, aucune décision n’a encore été prise. Du moins en Belgique. Parce que dans les…

Voir l’article original 645 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s