Critique aveugle

Je suis assez attentive à tout ce qui se publie sur l’unique réseau social où j’ai un compte, FB.
Cette semaine, j’ai eu l’attention attirée par un lien vers un article annonçant la réouverture d’un club libertin dans le Tarn, le S Club pour ne pas le citer.

Vu que je connais le club pour l’avoir visité à 2 reprises lors de mon Tour de France du sexe, j’ai été lire l’article, dans lequel on explique que, désormais, l’endroit proposera uniquement à sa clientèle de se retrouver autour d’un verre ou d’une pizza, vu qu’il est encore trop tôt pour reprendre les activités coquines. Jusqu’à nouvel ordre, l’endroit remplira une fonction de bar ou de snack-restaurant, mais fréquenté par des gens du milieu libertin. Les distanciations sociales et autres mesures de sécurité seront d’application, comme dans tout autre café. Je me souviens qu’ils ont une grande terrasse et qu’il y règne une ambiance très conviviale, cette nouvelle formule est donc tout à fait envisageable.

Je suis certaine que ce premier pas fera plaisir aux habitué-e-s qui seront heureux-ses de se retrouver enfin. Pourquoi j’en suis si sûre ? Tout simplement parce que si un club proposait la même formule dans ma région, je n’hésiterais pas à m’y rendre. Dans le libertinage, il n’y a pas que le sexe qui compte. C’est tout un état d’esprit, une manière de penser, une manière de vivre sa sexualité et surtout une manière d’être décomplexé-e et ouvert-e d’esprit.
Dans le milieu, on a d’ailleurs un terme qui désigne ceux qui n’en font pas partie : les Moldus.

Et bien cet article dont je vous parle a été lu par toute une bande de Moldus, et leurs commentaires publiés sur FB m’ont fait prendre conscience que, décidément, les coincés du cul sont encore légion sur cette planète.

post fb clubs part 1
alors les ami-e-s, vous vous reconnaissez dans cette description ?

Je suis dans le libertinage depuis une douzaine d’années, je ne fréquente que des libertins (souvenez-vous de mes 80%), je suis plongée dans ce milieu quasiment 24/7 et de ce fait, j’ai tendance à croire – à tort sans doute – que c’est un sujet on ne peut plus commun, dont on peut discuter avec tout un chacun.

Grosse erreur ! Il y a encore énormément de préjugés, et je vous laisse découvrir quelques extraits publiés par des anonymes qui nous considèrent au mieux comme des adeptes de Satan, mais surtout comme des pervers et autres personnes dérangées qui ont un besoin urgent d’être emmenées, de gré ou de force, chez le psy !

post fb clubs part 2

On dit toujours « pour vivre heureux, vivons caché » et j’ai bien l’impression que ça se vérifie une fois de plus.

Pas plus tard qu’hier, j’ai été en contact avec une vieille connaissance dont je n’avais plus croisé la route depuis une quinzaine d’années.
Cette personne m’a demandé, dans son dernier message, ce que je faisais de nos jours, comment j’occupais mes journées et quels étaient mes hobbies. J’étais sur le point de lui répondre à coeur ouvert et de très honnêtement lui parler de mon implication dans le milieu libertin. Mais aujourd’hui, après lecture de ces commentaires haineux et intolérants, je ne suis plus sûre que ce soit vraiment une bonne idée.

Il faut voir les choses comme elles sont : les adeptes du libertinage sont une minorité incomprise par les masses, et on préfèrera nous critiquer sur des « on-dit » que de se faire sa propre opinion. La critique aveugle est aisée et les mentalités ne sont pas encore prêtes pour accepter le fait que des gens vivent leur vie et leur sexualité « autrement », d’une manière bien éloignée de ce que nous enseignent la Bible ou autres livres d’église qui semble être encore et toujours être les ouvrages de référence pour ces gens qui nous critiquent.

Mais ils peuvent penser ce qu’ils veulent et cracher leur venin à longueur de journées s’ils n’ont rien de mieux à faire. En ce qui me concerne, je sais ce qui me fait avancer et je vis ma vie à ma manière, en prenant soin de n’offenser personne volontairement.

Live & let live, voilà pour moi ce qui importe.

 

5 commentaires

  1. Bonjour Alexandra
    Merci encore pour ce bel article qui provoque questions, réflexion, méditation.
    Le plaisir de te lire ne fais qu’attiser mon désir de te rencontrer si l’occasion s’en présente
    Bisous

  2. Oui, d’accord sur toute la ligne Alexandra ; j’ai juste appris une chose, c’est l’image erronée que ces gens se font des libertins, comme si on ne rencontrait dans les sexclubs que des professions libérales ….
    D’autre part oui il y a plein de gens qui veulent retourner à l’application stricte de règles qui figurent dans des livres datant de plusieurs millénaires, ça prouve bien à quel point ils sont en retard sur l’évolution de l’humanité !!! et lorsqu’on observe ce que ça donne avec les djihadistes ça laisse rêveur quant à l’immensité de la bêtise, de l’obscurantisme et de la barbarie vers laquelle ce type de concept ultra conservateur de retour en arrière peut mener.
    En fait le jour où les humains comprendront et accepteront de mettre en pratique tous les jours la TOLERANCE et qu’ils comprendront que chacun a sa propre conception de vie, les poules auront des dents en or !!!!!
    En attendant ce jour béni, je continue à être une poule sans dents en or.

    Mais Alexandra je ne suis pas sùre que ce soit une bonne idée de cacher ta vision de la vie pour te protéger de mauvaises réactions, car de diffuser cette vision est aussi une façon de transmettre des valeurs qui sont les tiennes.
    Et si ce gars ne veut plus te voir pour cette raison, c’est qu’il ne mérite pas ton amitié, bon débarras !!

    Personnellement j’en ai un peu marre de me cacher, d’avoir honte de qui je suis, après tout je ne fais de mal à personne et si ma façon de vivre m’a bien réussi, ça peut donner de bonnes idées à d’autres à qui ça pourrait également convenir, chacun étant libre de choisir.

    Mais si on garde ces idées soigneusement cachées, je pense que c’est dommage.
    Exemple : il se peut que certains aient envie également de vivre de cette façon, et s’ils découvrent qu’ils ne sont pas les seuls ils s’enhardissent, cessent d’en être honteux, et osent adopter pleinement ce comportement qui pourrait les épanouir tout comme toi tu l’es.

    Plein de bizzouxxx

  3. Bravo pour cet article encore une fois fabuleux. Il y aura toujours, hélas, des coincés du cul, ces bien-pensants qui sont certains de détenir la vérité. Que je les plains ! Que je les déteste aussi… J’aime ta façon d’écrire, c’est toujours clair, réfléchi et sincère. Et dès que tu le pourras, fais-toi plaisir, belle Alexandra. Bisous.

  4. Merci pour ton article.

    Vivons zen, libertins -tines et libres dans nos têtes et nos corps.

    Plein de bisous
    (je m’entraîne pour en faire à 1,5m)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s