Le mec ultra doux

Les clubs libertins étant fermés, et toute sortie étant pour l’instant encore interdite, il devient de plus en plus difficile pour moi de trouver des sujets à développer sur ce blog. Voilà pourquoi j’en suis réduite à vous proposer des articles du genre « Alexandra a testé pour vous… » et, comme vous pouvez vous en douter, je ne vais pas vous parler du dernier modèle de perceuse Black & Decker, mais plutôt d’un thème qui, personnellement, me parle beaucoup plus : le plaisir anal.

Ca devient un thème récurrent sur mon blog, les articles dans lesquels je donne mon avis sur des sextoys.
Après mon coussin magique, après mon gode incurvé, voici mon 3eme joujou, reçu la semaine dernière, toujours de mon fournisseur habituel, Cap Attitude. N’allez pas croire que je commande un article chez eux chaque semaine, loin de là. Ce gode, qui vient d’atterrir dans ma boite aux lettres, n’était plus de stock lors de ma dernière commande et il était donc resté en « back order ».A présent ma commande est soldée et je n’attends plus rien.

Mon nouveau joujou s’appelle « The ultra soft dude » (= « Le mec ultra doux »)
Je ne sais pas trop qui, dans l’usine de sextoys, est chargé de la tâche ingrate qui consiste à trouver un nom pour chaque nouveau produit. Ca doit être un métier à part entière et, à mon avis, ça ne doit pas être simple.
Ca me fait un peu penser à moi quand je cherche un titre pour un article : parfois je sèche pour trouver la formule qui va vraiment accrocher l’intérêt des lecteurs. Heureusement, je peux me baser sur le fond de l’article, j’ai une base solide pour entamer mes recherches.
Pour un sextoy, il faut trouver une formule choc qui décrive brièvement mais efficacement le produit tout en mettant en évidence ce qui le différencie des autres. Vraiment, ça doit pas être simple et pour rien au monde je ne voudrais pas être nommée « Finding SexToys Name Responsible Agent », même si c’est bien payé.

Enfin bref, qu’est-ce qui m’a attiré vers ce jouet plutôt qu’un autre, mis à part sa dénomination ?
D’abord, son calibre. Mon gode précédent était un peu fin, celui-ci est déjà plus épais. Vu que mon objectif principal dans la vie est d’arriver à un jour subir une DP, il ne faut pas que j’avance à reculons. La progression, ya que ça de vrai. Donc, celui-ci fait 4.5cm de diamètre. Ce n’est clairement pas le plus épais de ma collection mais c’est assez proche de ce qu’on croise en général dans la vraie vie. C’est donc plutôt réaliste. S’il fait une longueur totale de 23cm, il faut en extraire la partie ventouse et la partie bourses. Au final il vous reste 15cm « pénétrables ». C’est raisonnable, et loin d’être excessif.
NB : toutes ces dimensions ont été vérifiées avec mon mètre ruban, dont je me sers habituellement pour confectionner des masques anti-virus en tissu 😉

La taille n’étant clairement pas l’atout majeur de ce joujou, passons au critère suivant, sa texture.

god plié
flexibilité garantie

Ce jouet est décrit comme étant réaliste et extrêmement doux avec une texture proche de la réalité. Je ne peux que confirmer : très doux au toucher, on est bien loin du sextoy de base moulé dans un plastic cheapy. En fait, je ne le remarque que maintenant que je rédige cet article et que j’ai mes copions sous les yeux, mais ce gode est fabriqué en TPE, c’est à dire la même matière que les poupées sexuelles dont je vous parlais il y a quelques jours dans un autre article !
Je ne m’en étais pas rendu compte lorsque j’ai passé ma commande mais je suis d’autant plus heureuse car je peux à présent me faire une idée vraiment concrète de ce dont je vous parlais sans avoir pu le tester. Et bien, c’est vrai que c’est très agréable de manipuler ce sexe factice et que, lorsque je le prends en main, j’ai presque l’impression d’être « queue dans la main » avec un ami.
Tout comme mon acquisition précédente, ce gode, qui est muni d’un gland bien imité, est légèrement courbé. Il est assez mou, et lorsque vous exercez une pression des doigts sur la verge on arrive à l’aplatir un peu mais il y a malgré tout une bonne résistance garantissant une certaine rigidité (heureusement !!)

L’inconvénient principal vient justement du fait que ce sextoy soit aisément flexible. J’ai déjà plusieurs godes munis d’une ventouse et l’un des plaisirs qu’on en retire c’est de fixer cette dernière sur une surface horizontale, de sorte à ce que le sexe pointe vers le haut. Il ne reste plus alors qu’à s’empaler dessus et à prendre son plaisir.
Or, dans le cas présent, ce sexe factice est trop souple, il plie sous la pression, rendant ce type de pénétration presque impossible. On peut y arriver après de longs efforts en guidant le gland à l’entrée de la grotte et en lubrifiant abondamment au préalable pour faciliter la pénétration. Mais c’est quand même un peu fastidieux et, dans ces moments là, on a envie de beaucoup de choses, mais surtout pas de se prendre la tête en chipotant.
Par contre, la ventouse, qui peut aussi être adaptée sur un strap on, est vraiment très efficace et elle se fixe sans aucun effort sur tout type de surface, même sur une porte en bois. Si j’ai beaucoup apprécié la sensation ressentie, c’est sans doute aussi parce que j’aime particulièrement de me faire prendre en position debout. J’ai essayé le joujou dans de nombreuses positions mais c’est probablement cette dernière, lorsqu’il est fixé à bonne hauteur sur une porte qui me convenait le mieux. J’ai adoré faire des va-et-vient, me retirer, pivoter et m’agenouiller pour le sucer (on croirait vraiment un vrai sexe si on ferme les yeux) puis me redresser et m’empaler à nouveau sur le joujou qui ne dit jamais non.

Dans cette période difficile, les sextoys sont vraiment un excellent moyen d’apaiser une libido qu’on ne peut malheureusement (?) pas mettre en veille. Pour ma part, un sextoy, c’est comme un mec : je ne peux pas me limiter à un seul. J’en veux plusieurs, je dois en essayer un max pour ne conserver que les meilleurs.

Celui-ci fera sans nul doute partie de mon Top 3.

Un commentaire

  1. Hihihi les godes c’est comme les mecs, il m’en faut plusieurs pour être heureuse…..tu es grâve Alexandra, si tu n’existais pas il faudrait t’inventer !!! bizouxxxx ma belle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s