1001 manières de s’occuper

C’était dans l’air et ça a été confirmé hier soir par le gouvernement belge : le confinement est prolongé jusqu’au 19 avril (même si on nous a déjà laissé entendre qu’il ne fallait pas compter retrouver une vie normale avant le 3 mai).

Je pense que tout le monde s’en doutait, cette annonce ne fut une surprise pour personne, mais disons les choses comme elles sont : après ce qui nous semblera plus tard comme « 2 courtes semaines de confinement effectif », les premiers manques se font cruellement sentir. Certes, nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne et, dans la situation actuelle, je serais heureuse de vivre seule chez moi. Alexandra serait alors présente chaque soir. Elle pourrait se faire belle, continuer à poster des photos sur FB, participer à des apéros virtuels avec ses copines et vivre et, de la sorte, vivre, elle aussi, son confinement. Malheureusement, elle devra attendre la fin de cette période difficile pour sortir du placard où elle se trouve actuellement.

Cependant, vu qu’Alexandra est une personne qui déteste perdre son temps, elle m’a écrit une lettre que j’ai trouvée ce matin sous mon oreiller. Il s’agit en fait, ni plus ni moins, d’une liste d’instructions et de tâches à réaliser en son absence. Certaines sont plus agréables que d’autres mais toutes n’ont qu’un seul but : tuer le temps en allant de l’avant.

Placard
le placard dans lequel Alexandra attend la fin du confinement…

Je vous fais part de ses recommandations vu qu’elle m’autorise à les partager avec vous.
Elle a sobrement intitulé ça

« 1001 manières de s’occuper quand on est nulle en bricolage, qu’on n’a pas de jardin, et que même si on en avait un, le jardinage nous passionne autant que les émissions littéraires programmées au milieu de la nuit sur ARTE »

Tout d’abord, Alexandra me conseille de suivre des tuto’s. Beaucoup de tuto’s.

MAQUILLAGE

Certes, on ne peut plus sortir, mais le monde extérieur vient chez nous grâce au Web. Mettons donc à profit tout ce temps libre pour réviser nos basiques et pour tenter d’améliorer notre technique de maquillage. Si les tutos Youtube sont légion, ils ne se valent pas tous. Dans un premier temps, il faudra faire une sélection des meilleures chaînes, ça va déjà vous prendre un certain temps. Ensuite vous pourrez choisir les thèmes qui vous posent problème.

Alexandra me dit que j’ai tout intérêt à réviser la matière de A à Z car, même quand on pense qu’on a atteint la perfection, il y a toujours moyen de mieux faire. La preuve ? Maquillez-vous du mieux que vous pouvez et lorsque vous êtes satisfaite, prenez un selfie. Ensuite, appliquez un filtre sur la photo. Alors ? Laissez-moi deviner : vous ressemblez à un laideron sans les retouches alors que vous êtes canon avec le filtre ? C’est bien la preuve que vous pouvez mieux faire. CQFD.

DEMARCHE ET MAINTIEN

Le tuto suivant consistera à apprendre ou à perfectionner la démarche en talons hauts. C’est toute une technique à assimiler et il faut que ça devienne naturel. La démarche de camionneur, c’était avant le confinement. Une fois qu’on pourra ressortir et gambader dans les champs, vous évoluerez perchée sur vos Louboutin comme un mannequin en plein défilé JP Gaultier. Trouvez-vous aussi une petite leçon de « maintien au féminin » (à faire/à ne pas faire), c’est toujours bon à prendre.

Vous l’avez compris, avec tous les tutos disponibles sur le Net, vous et moi avons déjà de quoi nous occuper pendant plusieurs jours, pour les plus perfectionnistes d’entre nous.

Alexandra poursuit sa lettre en me demandant de m’occuper d’autres tâches en son absence.

* TRIER SES BAS

Alexandra possède des douzaines de paires de bas. Elle n’est probablement pas la seule à en acheter de nouvelles paires même si elle sait pertinemment bien qu’elle n’en a pas vraiment besoin. Le problème qui se pose c’est qu’elle n’a pas un meuble assez grand pour contenir toutes ces paires. Elles sont donc éparpillées un peu partout et parfois, au fond d’un tiroir, on retrouve un trésor oublié depuis longtemps enfoui. Un bon tri serait donc très utile.

Il faudra d’abord tout rassembler, vérifier que chaque bas est accompagné de son frère jumeau. On commencera par ceux qui n’ont jamais été utilisés, ceux qui sont encore dans leur emballage d’origine, qui est toujours scellé.

Ensuite, il faudra vérifier ceux qui ont été portés, et voir s’ils sont encore en bon état. Il faudra bien sûr différencier les collants, les bas auto-portants et les bas pour porte-jarretelles. Le tri par « style » suivra : bas nylon « du quotidien », bas de marque (on parle ici des « grandes marques » comme Cervin par exemple), bas résille, bas à motifs.

Viendra ensuite le tri par couleur et par taille, si vous avez des tailles différentes. Pour avoir déjà tenté une amorce d’un pareil tri, je peux vous dire que, même si on débute ce genre de chose avec beaucoup de motivation et de plaisir, il vient un moment où on a juste envie de tout envoyer balader !

On est loin d’avoir fini : Alexandra me demande ensuite de

* TRIER SES FRINGUES

Alexandra a beaucoup de fringues. Ca s’entasse dans les armoires, la quantité de textile augmente sans cesse mais la capacité du meuble reste la même. Alors il arrive un moment (et on y est arrivé depuis longtemps) où certains vêtements sont écrasés au fond de l’armoire et on les retrouve un jour par hasard, lorsqu’on a pris 3 tailles de plus. Le problème d’Alexandra c’est qu’elle a du mal à se séparer de ses vêtements : « Oui ok, pour l’instant je rentre plus dedans, mais quand j’aurais fait régime, je serai heureuse de remettre cette robe ».

Oui mais le régime, on ne sait pas exactement quand il débutera, s’il débute un jour. Pour vous, ce sera peut-être plus simple. Au fil des mois, au fil des ans, on accumule des vêtements, parfois nos goûts changent et on sait qu’on ne portera plus ce chemisier qui ne correspond plus à notre style actuel. Durant cette période de confinement, vous pouvez en profiter pour revendre ces fringues que vous ne mettrez plus sur l’un des nombreux sites spécialisés, comme Vinted pour ne citer que celui-là.

DIVERS

Alexandra m’a également demandé de rafraichir son blog, de le remanier de A à Z. Elle a ça dans ses projets depuis bien longtemps mais elle le repousse à chaque fois, préférant passer du temps avec ses ami-e-s dans les clubs. A présent, le moment est propice pour se lancer dans ce type de projet ambitieux.

Il y a aussi ce nouveau logiciel dont elle a fait l’acquisition au début de l’année, Affinity photo. Elle me demande de me familiariser avec ce software afin de pouvoir abandonner une fois pour toutes la vieille version d’Adobe Photoshop qu’elle utilise pour l’instant pour faire ses flyers.

Ca fait pas mal de choses et sa lettre n’est pas finie. Du fond de son placard, elle me donne des directives qui vont m’occuper un certain temps. Peut-être que vous pourrez vous en inspirer en gardant à l’esprit que toutes ces suggestions ne doivent pas être considérées comme des corvées mais plutôt comme un moyen positif d’aller de l’avant quand il n’y a de toute façon rien de mieux à faire.

Bon, sur ce, je vous laisse, car en ce qui me concerne j’ai tellement à faire que je crains ne pas avoir fini dans 6 mois, quand le confinement prendra peut-être fin.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s