Prédictions d’Alexandradamus

Je ne vous apprends rien : depuis quelques heures, la Belgique et la France ont pris des mesures radicales pour endiguer la propagation du coronavirus. Si ces mesures ne sont pas (encore) aussi drastiques qu’en Italie, on peut quand même s’interroger sur certaines incohérences, telle cette interdiction de fréquenter les bars ou les restos alors qu’on a toujours le droit de s’entasser dans des transports en commun bondés.

Le but de cet article n’est pas de débattre de ce non-sens. On en discute déjà bien assez dans les media et sur les réseaux sociaux, je n’ai pas besoin d’en rajouter une couche ici.

Par contre je suis assez inquiète quant à ce que l’avenir nous réserve et notamment dans notre petit monde du libertinage. Même si je ne suis pas une professionnelle du milieu, je le fréquente depuis assez longtemps et d’assez près (cf. ma collaboration à l’organisation de soirées dans certains clubs) pour me sentir un peu concernée. Ainsi, tous les clubs ont été dans l’obligation de fermer leurs portes pour une durée qu’on espère la plus courte possible. Cependant, il ne faut pas se leurrer : j’ai bien l’impression que les 2 à 3 semaines annoncées par le gouvernement ne sont qu’un avant goût de ce qui nous attend et que la recommandation de confinement sera prolongée au-delà du délai annoncé.

J’ai donc regardé dans ma boule de cristal pour essayer de déterminer ce qui pourrait se passer et quelles seraient les conséquences à plus ou moins long terme suite à un sevrage forcé.

nostra

D’abord, je me suis intéressée aux petits clubs,ceux qui avaient déjà du mal à joindre les 2 bouts en temps normal. Il me semble évident que la situation actuelle risque de leur porter un coup fatal. Je prévois malheureusement quelques fermetures ou plutôt quelques « non-réouvertures ».

Pour les autres, les clubs avec une clientèle plus large, les clubs qui ne désemplissent pas week-end après week-end, je prédis par contre une énorme affluence dès que l’interdiction sera levée : tous les libertins auront envie de retrouver au plus vite leurs ami-e-s, leurs alcôves préférées.

Mais cette période étrange dans laquelle nous venons d’entrer pourrait aussi modifier nos habitudes. Pour certains, pour qui le libertinage n’est qu’un loisir parmi d’autres, ceux qui fréquentent les clubs une fois par mois seulement et pour qui le libertinage signifie juste « se trémousser en petite tenue sur le dance-floor », pour eux, cette période ne va pas trop les perturber. Ils trouveront bien une autre occupation pour remplacer leur sortie mensuelle. Par contre, si vous êtes comme moi et que vous aviez l’habitude de fréquenter au minimum 5 à 7 soirées par mois, vous allez rapidement ressentir un manque.

J’ai lu quelque part que certains allaient en profiter pour « se retrouver, reprendre le temps de vivre, consacrer plus de temps à leur famille ». OK, mais comment on fait quand la famille se limite à un chat et qu’on est hyper active ?? Je pourrais consacrer ce temps libre à d’autres activités bien sûr. Bon allez, je pourrais faire quoi pour m’occuper… euh… ah oui ! Un peu de bricolage… euh… mauvaise idée : les urgences des hôpitaux sont déjà débordées. Je pourrais un peu lire. Mwouais, mais je m’endors après 4 pages. Je pourrais aller à la salle de sports. Ah non, zut ! c’est fermé ! Pour finir, la seule distraction qui est vraiment dans mes cordes, ce serait de rattraper des séries NETFLIX, mais je pense que je finirais rapidement par me lasser.

J’imagine que, pendant cette période, certains couples vont continuer à se rencontrer comme ils le faisaient déjà avant, en comité restreint. Je pourrais, moi aussi, privilégier les rencontres en tête à tête, chose que j’évite de faire en temps normal (trop de déception).

Ce que je crois c’est que pour l’instant tout le monde a un discours très adulte, très responsable et politically-correct : « Après tout, ce n’est quand même pas si difficile de s’abstenir pendant 3 semaines, et puis c’est pour le bien de tous ». Oui bien sûr, on est dedans depuis 48h, c’est facile de dire ça maintenant mais je propose qu’on en reparle dans une semaine ou 2… On verra si ça ne commence pas à vous démanger un petit peu.

De toute façon, soyons réaliste : à l’heure actuelle, il serait très mal vu de tenir un discours qui n’irait pas dans le bon sens, sous peine de se faire traiter d’irresponsable et d’égoïste, voire de criminel.

Déjà, sur les sites de rencontres, certains membres prennent note des profils qui osent encore proposer des rencontres afin de les bannir définitivement de leurs contacts. Cette situation commence à me faire un peu peur. On en arrive à un point tel qu’on ne va plus oser s’exprimer librement sous peine de passer pour un dangereux hors-la-loi.

Ma boule de cristal me dit que cette crise va faire des dégâts, à tous niveaux, et aussi dans notre milieu. J’espère me tromper mais Alexandradamus se trompe rarement…

Mais n’ayez crainte, quand tout ira mieux, ma boule me le dira, et je vous préviendrai 😉

3 commentaires

  1. ……..on peut quand même s’interroger sur certaines incohérences, telle cette interdiction de fréquenter les bars ou les restos alors qu’on a toujours le droit de s’entasser dans des transports en commun bondés.
    Le but de cet article n’est pas de débattre de ce non-sens…..Le critère avancé(à Paris) est le besoin et, l’utilité…On a tous besoin(en tout cas beaucoup d’entre nous) de prendre les transports en commun pour se déplacer, si on a pas de voiture ni vélo, mais pas d’aller dans un resto ou bar ou autres…interdire les transports en commun ce serait catastrophique….on peut qu’essayer de les limiter au strict nécessaire et prendre les mesures d’hygiène conseillées.Merci pour tes articles.Bises.Inés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s