Publicité mensongère

J’adore sortir en club ! Non seulement c’est l’occasion pour moi d’être comblée sexuellement, mais en plus ça me permet de faire des rencontres en tout genre. Parfois avec de sérieux spécimens d’ailleurs.
J’ai rencontré l’un d’eux pas plus tard que dimanche dernier. Il avait décidé de tester une après-midi « T-girls » que j’organise avec une amie trans.
Lorsque j’organise une soirée, je m’occupe de la promotion et notamment du flyer. Comme tout le monde le fait dans le milieu du libertinage, je vais chercher sur le Net une photo représentative du type de soirée, et je n’hésite pas à choisir des jolies T-girls ou trans pour illustrer au mieux le thème. C’est une pratique courante que tous les graphistes chargés de la pub des clubs vont adopter pour faire un flyer attirant, et tout le monde sait bien qu’il y a une chance sur un milliard pour que la fille de l’affiche soit présente à la soirée (sauf bien sûr si elle est « marraine » de l’évènement comme c’est parfois le cas lors de Salons de l’érotisme).

Et bien j’ai un scoop. Il y a une personne sur cette planète qui s’est déjà fait berner non pas une fois, non pas 2, mais 3 fois par « de la publicité mensongère » comme il appelle ça. Oui oui, vous avez bien compris, il s’agit du spécimen dont je parlais plus haut.
Il est donc venu me trouver pour se plaindre du fait qu’il y a un gouffre entre ce qu’on semble promettre sur le flyer et la réalité.
Pour ma part, j’étais loin de m’imaginer qu’on pouvait laisser des gens aussi naïfs en liberté. Je suppose qu’il n’a jamais entendu parler de technique de marketing et que le hamburger qu’il commande chez McDo correspond toujours trait pour trait à l’illustration du menu !

88335996_591493608101976_5420715839605178368_sm
hein ? quoi ? non mais t’es sérieux là ? Tu y crois à ce que tu dis ??

Mais bien sûr qu’on va « enjoliver » le visuel, et je n’ai aucun scrupule à le faire car une bonne soirée commence par une belle affiche. Mais par contre je serai toujours honnête lorsqu’on me posera la question quant à la présence ou non de shemales. Il ne faut pas rêver quand même : si vous espérez croiser des créatures de rêve telles Sarina Valentina, Nathalie Mars ou Daisy Taylor dans un club modeste situé au fin fond de la petite Belgique, c’est que vous croyez encore au Père Noël…
Le discours que me tenait ce garçon était assez hallucinant ! Ainsi, il n’hésita pas à me mettre en garde car les gens qui viendront à mes soirées et qui réaliseront qu’elles ont été flouées ne reviendront plus. Et de prendre comme exemple comparatif le public d’un concert techno qui viendrait assister à un dj set de David Guetta mais qu’on leur fourguerait DJ Saucisse à la place sans leur demander leur avis.

Euh… Tu m’excuseras, garçon, mais on parle pas de la même chose là… Mais le loustic n’en démordait pas : à chaque fois je me fie au flyer, j’espère rencontrer des superbes trans comme sur l’affiche et finalement dans le public il n’y a que des travs centenaires !!

Déjà, ce n’est pas très respectueux de tenir ce genre de discours et en plus, personnellement je préfère me mettre au service des soi-disant « travs centenaires » en leur proposant un lieu où elles se sentent bien et où elles peuvent enfin s’épanouir, plutôt que de tenter de contenter ce genre de bonhomme qui, de toute façon, sera toujours insatisfait.

Des gens qui critiquent, il y en aura toujours, et la critique, je l’accepte à partir du moment où elle est justifiée et constructive. Je serai toujours prête à rectifier le tir, dans la mesure du possible.  Mais il arrive un moment où toute discussion devient inutile et où je préfère proposer au critique d’aller voir ailleurs s’il trouve mieux.

Après tout, je n’ai pas le monopole des soirées et je n’oblige personne à me suivre.

5 commentaires

  1. Bonjour Alexandra
    Merci pour cet article si joliment écrit et plein d’humour….J’ai toujours un grand plaisir à te lire, intellectuel et également des sens pour certains articles
    J’espère pouvoir me libérer lors de l’un de tes passages en France pour faire ta connaissance .
    Bisous 😘

  2. Ce genre d’individu me fait penser à ceux qui ont une montagne d’exigences sur les personnes qu’ils veulent rencontrer et quand on les voit arriver, on a soi-même envie de fuir… S’il veut un top-modèle, ça existe mais cela lui coûtera les yeux de la tête…

  3. Bonjour Alexandra,

    Pfff…encore un bouffon 🙂 Il croit peut être que les « Super T » d’internet n’ont jamais vu photoshop non plus ?
    J’aime bien ton blog que j’ai découvert ce matin…
    Après avoir été marié avec une femme, j’ai décidé de « basculer » 🙂 pour le meilleur !

    Je suis perdu devant tout le business qui va autour des « T ».
    J’ai décidé d’y aller, de rencontrer, de sortir, de profiter mais c’est un vrai dédale !

    Donc je veux rencontrer des amies du 3eme genre (indépendamment des boîtes qui de toute façons avec le covid…), même pour une soirée chips en discutant sympa !
    Tu serais d’accord Mp ? Car ici on est un peu à l’étroit hihi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s