La bonne poire

Je vais me révéler dans cet article, je vais vous dévoiler des choses très intimes en rapport avec mon « moi profond » (c’est le cas de le dire…)

Le titre de cet article pourrait vous induire en erreur (et j’avoue que c’est un peu voulu). Qu’est-ce qui se cache derrière ? Quelqu’un a-t-il abusé de mon bon coeur pour me rouler dans la farine ? Ai-je découvert au rayon fruits et légumes une nouvelle variété de poire à ce point délicieuse qu’elle justifie la rédaction d’un article ?

Non, rassurez-vous, je veux bien reconnaître que je suis parfois en panne d’inspiration mais pas encore à ce point…

Lorsque je parle de « poire », j’entends, bien évidemment, l’outil que toute T-girl qui a une vie sexuelle « active » se doit de posséder. Oui, voilà, vous avez compris, on va parler « poire de lavement » (si vous êtes en train de manger en lisant cet article, je vous autorise à repasser plus tard…)

Bon, je ne vais pas revenir sur les différentes options qui s’offrent à nous pour nettoyer de fond en comble la salle de jeux arrière. Certaines utiliseront une canule vissée au flexible de la douche, mais c’est une technique que je n’ai personnellement jamais utilisée et dont je ne peux, par conséquent, témoigner de l’efficacité. Dès le début, j’ai opté pour la poire en caoutchouc. L’avantage majeur de cet objet, c’est qu’on peut le transporter partout avec soi et pas besoin d’avoir accès à une douche pour pouvoir l’utiliser.

Ca faisait donc 10 ans que j’utilisais la même poire à un rythme assez soutenu vu le nombre de fois où je fais des rencontres. Je me souviens encore à quel endroit je l’avais achetée. A l’époque j’avais sympathisé avec le gérant d’un love-shop et, en échange d’un peu de promo, il m’accordait de bonnes réductions sur mes achats. J’avais opté pour la « poire de luxe », un modèle solide et fait pour durer de la marque COLT. Aujourd’hui, cet outil est toujours opérationnel, mais il a bien sûr perdu de sa splendeur d’antan. Il est aussi un peu moins efficace, l’embout, autrefois robuste, s’est un peu ramolli (ne riez pas bêtement, je parle de l’embout de la canule, pas d’autre chose, bande d’obsédés) et à présent il a du mal à s’introduire. 🙄 De plus, il y a un peu de jeu dans le joint entre la canule et la base, ce qui fait qu’à tout moment, ils pourraient se désolidariser, provoquant de la sorte une projection d’eau non ciblée et non désirée.

Il fallait donc remplacer cet accessoire avant qu’il ne soit totalement inutilisable et j’ai visité quelques sex-shops pour comparer les prix. Il y a de nombreux modèles, certains très simples, d’autres proposant dans un même emballage différentes canules. Si j’osais, je dirais qu’il y en a pour toutes les bourses (et crac, ça ricane de nouveau… ppfff z’êtes lourds !)

Mais c’est en arrivant chez Boris Boy (grand magasin dédié à la communauté gay situé en plein centre-ville) que j’ai trouvé mon bonheur. D’abord, j’ai remarqué qu’ils vendaient les mêmes articles que dans les autres shops visités mais à un bien meilleur tarif. J’étais sur le point d’acheter un modèle assez similaire à celui que j’ai déjà lorsque mon regard fut attiré par un autre article estampillé « Boris Boy ». Le magasin propose une gamme d’articles de leur propre marque. Et là, sous mes yeux ébahis, je vois une belle poire en caoutchouc, vendue avec non pas 1 embout mais 3, et tout ça pour la modique somme de 17€  ! Mon choix est vite fait et le gérant (un beau grand Black) me demande si je sais comment ça marche… Ben euuuhhh, je crois oui, faut se le fourrer soit dans la narine, soit dans l’oreille, c’est bien ça ? 😕 En fait il voulait me préciser que l’embout le plus épais est conçu pour s’emboiter sur le plus fin. Ce dernier n’a qu’une seule utilité, projeter l’eau là où il faut. Le gros embout par contre, avec ses contours irréguliers, est conçu pour procurer du plaisir pendant qu’on se nettoie ! Ah bon, ok… C’est bon à savoir mais perso je ne me vois pas commencer à me goder dans ce genre de moment. 😳

Je paie, je reçois en cadeau 2 échantillons de lubrifiant (le premier à base d’eau, l’autre à base de silicone) et je rentre chez moi en espérant avoir fait un bon achat.

boris anal

Vous aurez compris, vu le titre de cet article, que je ne l’ai pas regretté, cet achat. La contenance de la poire est identique à celle que j’avais avant. La canule se fixe solidement dans l’orifice du réservoir et, une fois en place, ne bouge plus. J’utilise l’embout le plus fin qui est aussi le plus pointu. C’est la seule remarque négative que j’ai à faire, c’est que l’extrémité de la canule, une fois qu’on la place à l’entrée de la zone, ça peut être un peu sensible. Il faut bien connaître son anatomie et savoir où se trouve l’entrée des artistes et surtout ne pas hésiter à faire usage du lubrifiant offert. Ca facilite énormément l’insertion de l’embout que vous pouvez introduire complètement si ça vous chante, mais ce n’est pas une obligation puisque l’eau sort par l’extrémité et non par les côtés comme c’est parfois le cas avec d’autres modèles.

Enfin bref, pour un tout petit prix, j’ai trouvé que cet accessoire faisait bien le boulot et je trouvais important de le préciser. Les fêtes approchant, ça peut faire une chouette idée de cadeau original sous le sapin. Choisissez bien la victime 😀

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s