Comme une sensation de viol

Ce n’est un secret pour personne : l’une de mes distractions favorites consiste à sortir en club lors de soirées « T-girls & admirateurs » afin d’éveiller le désir chez la gent masculine.

Il s’agit d’un petit jeu auquel je m’adonne avec plaisir, avec tout un chacun, et dont je retire une certaine satisfaction, quand tout se passe bien.

Malheureusement, le week-end dernier, j’ai bien regretté de ne pas avoir été plus sélective dans le choix de mes partenaires.

La journée venait de débuter et je n’avais fait qu’un seul passage dans les alcôves dont j’étais revenue avec un peu moins de rouge sur les lèvres…

Il commençait à y avoir du monde, beaucoup d’hommes seuls, et parmi eux, un mec qui observe les gens avec un petit sourire en coin qui me semblait plus moqueur qu’admiratif.

Mon premier contact verbal avec lui confirma cette impression et je me dis qu’il était venu ici principalement pour profiter des quelques femmes présentes.

Quelle ne fût donc ma surprise lorsque, me dirigeant vers les alcôves, je le vois me suivre, visiblement dans un but bien précis.

Je comprends très vite qu’avec lui, pour la douceur, on repassera. Néanmoins, ce n’est pas pour me déplaire. Par moments, j’aime assez la bestialité, et la manière dont il m’enfonce son sexe au fond de la gorge est assez excitante, même si les haut-le-coeur ne sont jamais bien loin. Je tousse et je bave abondamment, mais ça fait partie du jeu.

Aussi, lorsque j’estime qu’il est temps de passer au plat de résistance, je lui tourne le dos et je lui présente ma croupe. C’est là que j’ai commis une erreur. Je pensais naïvement qu’il allait enfiler une capote, et qu’il me laisserait le temps de me préparer. Il est mon premier de la journée et tout le monde sait qu’en début de fête, je suis souvent aussi serrée qu’une innocente vierge.

Ce qui devait arriver arriva : sans préambule, il me saisit au hanches, et d’un grand coup de rein, tout en attirant mes fesses à lui, il s’introduisit d’un seul coup, à sec, au plus profond de mon intimité !

Le cri qui suivit était tout sauf un gémissement de plaisir ! Le type n’eut pas le temps d’en profiter car je l’expulsai immédiatement ! La douleur fut aussi soudaine qu’intense mais, heureusement pour moi, elle fut brève ! Cependant, je ne pouvais m’arrêter de hurler de mal à tel point qu’une amie vint me trouver pour voir si tout allait bien. Je n’avais qu’une seule envie, sortir de cette alcôve où il faisait très sombre et filer aux toilettes pour évaluer l’ampleur des dégâts. Plus de peur que de mal, aucun saignement, aucune déchirure. Je m’en tire miraculeusement indemne.

Néanmoins, pour le coup, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir vécu pour de bon ce qui peut s’apparenter, je crois, à un viol. Ce type avait sans doute eu vent de certaines expressions comme « exploser le cul » « éclater la rondelle », ou encore « déchirer l’anus » et ça ne lui sera pas venu à l’esprit que ce sont des expressions imagées qu’il ne faut pas prendre au premier degré ! Avec moi, il aura trouvé une fille facile qui lui aura bien simplifié la tâche !

Après avoir repris mes esprits, j’ai consacré les minutes suivantes à prévenir les copines et à les mettre en garde contre ce prédateur. Un peu plus tard, il m’aborda pour s’excuser mais je n’avais bien évidemment pas envie de l’écouter et je lui ai fait comprendre qu’il ne devait plus m’approcher.

Cet olibrius avait partiellement gâché la fête et je n’avais plus envie de retourner dans les coins câlins tant qu’il était là. Aussi, une fois parti, j’ai refait un tour dans les coins sombres et je me suis retrouvée en présence d’un homme qui, lui, était un peu plus respectueux. Au moment de la pénétration, j’ai quand même un peu souffert, la zone étant encore sensible, mais je lui ai fait comprendre qu’il fallait y aller tout doucement et tout s’est bien déroulé, à tel point qu’on a même pu terminer de manière assez vigoureuse, comme j’aime bien.

Finalement, malgré cette petite mésaventure, tout est bien qui finit bien 😉

Pour terminer cet article, et pour apporter une petite touche « éducative » aux débutantes, j’ai trouvé cette vidéo qui me semble assez appropriée, même si je trouve que le conseil « respiration » est un peu too much… Quant au lubrifiant qui endort la zone anale… euh… si ça dort, comment on en profite alors ??

Dernière chose, j’espère que vous serez nombreuses à participer au petit sondage sous la vidéo.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s