La robe longue

Quand on parle de « tenues d’été », on pense bien sûr aux mini-jupes. Néanmoins, il serait vraiment réducteur de se limiter à ça !
On peut aussi profiter de cette saison chaude pour ressortir les robes plus ou moins longues et amples, faites de tissu léger.
C’est ce que j’ai fait l’autre jour, pour me rendre au Club 139, en région liégeoise.

Il faisait assez beau ce jour là, le ciel était dégagé, la température était agréable. Bref, un temps parfait pour enfiler cette robe qui traînait dans mon placard depuis l’été dernier.
Quel bonheur que de porter cette robe longue, qui descend jusqu’aux chevilles, et dont le tissu est si doux au contact de ma peau. Pour une fois, j’ai l’impression d’être femme sans être provocante.

Me voici au volant de ma voiture, j’ai une centaine de km à parcourir, principalement sur autoroute. Il est environ 13h, un jour de semaine, et même si on est en plein mois de juillet et que la circulation est fluide, les livraisons n’attendent pas et les camionneurs sont bien présents.
Aussi, je décide de m’adonner à mon petit jeu préféré, ce que j’ai appelé le RAI. Rien à voir avec un style musical ni avec une chaine de télé italienne, non ! Il s’agit tout simplement de l’acronyme pour « Racolage Autoroutier Indirect ». Pour se faire, je remonte ma jupe ou, dans le cas présent, ma robe sur le haut de mes cuisses afin de bien les exposer au regard des routiers lorsque je les dépasse. Avec un peu de chance, je vais attirer leur attention et provoquer des appels de phares.

20190708_133902sm
qui veut reluquer mes jambes ?

Ce petit jeu ne remporte malheureusement pas un franc succès. Soit les chauffeurs sont concentrés sur leur route, soit mes jambes nues les laissent indifférent, soit je ne suis pas assez provoc dans ma démarche. J’ai déjà remarqué que ça fonctionne bien mieux lorsque je porte des bas noirs ou des bas résille, ça fait plus « salope » j’imagine.

Quoiqu’il en soit, voilà que j’arrive à destination. J’ai pris l’habitude de me garer dans une petite rue où le parking est gratuit et où on peut empiéter un peu sur le trottoir afin de ne pas gêner la circulation. Mais depuis le mois dernier, des travaux ont été réalisés et des petits poteaux ont été installés sur le trottoir pour y empêcher le parking. Gosh ! Je n’ai pas d’autre solution que de tenter de trouver une place libre sur la route principale, ce qui ne sera pas chose aisée vu qu’on ne peut y garer que d’un seul côté, celui où se trouvent plein de résidences avec garages. Finalement, je trouve le sésame à 200m du club. Ca ne me dérange pas de marcher au grand jour, j’aime ça en fait ! Et puis de toute façon, aujourd’hui, j’ai ma robe longue, donc personne ne pourra dire que ma tenue est indécente.
C’est en toute confiance et parfaitement sereine que j’ouvre la portière et que je pose un pied à l’extérieur. La sérénité va vite faire place à de l’inquiétude lorsque, à peine redressée, je sens un courant d’air frais sur ma fesse, un peu comme si j’avais les fesses à l’air.
Voilà ce qui se passe lorsqu’on tente d’attirer le regard des routiers et qu’on relève sa jupe : il arrive qu’elle se coince, sans qu’on s’en aperçoive, dans votre string !!
Ma réaction ne se fit pas attendre : d’abord j’ai laissé échapper mon célèbre « Oups !!! », celui qui accompagne toutes mes gaffes. Ensuite, d’un mouvement rapide mais néanmoins bien ajusté, j’ai tiré sur la robe pour l’extraire de l’élastique où elle était emprisonnée (méchant string !!!)
Et enfin, pour la 2ème fois de la journée, j’ai pensé : « Quel bonheur que de porter cette robe longue, qui descend jusqu’aux chevilles » !
Les automobilistes, quant à eux, auront eu tout le loisir d’admirer le spectacle gratuit qui leur était offert… Mais une fois de plus, aucune récompense digne de ce nom, aucun coup de klaxon à mon attention.

Quelle bande de goujats !!

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s