Atelier maquillage – compte-rendu

L’organisation de soirées chaudes pour T-girls, ça me connait, ça fait des années que je pratique.
Cette fois, c’est un nouveau défi que je m’étais lancé : l’organisation d’une après-midi et soirée dédiées aux « filles » afin qu’elles puissent extérioriser leur féminité en dehors du milieu libertin.
Et ça, c’est pas gagné d’avance ! Tout d’abord parce que, dans ce milieu du travestissement, nous sommes relativement nombreuses à le pratiquer, mais certaines ne se sentent pas encore prêtes à franchir le pas et à se montrer en public. Faire face au regard des « moldus », ce n’est pas toujours chose simple, il faut pouvoir s’assumer complètement et ça prend parfois du temps avant d’y parvenir.
Tout ceci pour dire que seul un faible pourcentage des T-girls qui sortent en club est prêt à se montrer dans un autre contexte que celui du milieu libertin.
C’est ce faible pourcentage qui était visé par mon petit évènement.

En 2 mots, je proposais un journée intitulée « Belle comme un coeur » constituée de 4 étapes :

* un atelier maquillage réalisé en institut par 2 esthéticiennes professionnelles
* un shooting photo réalisé dans le studio d’un photographe
* une sortie resto
* une after en club

tuto 806comp copier

Après un petit mois de promo, et en tenant à l’écart les indécises, j’avais 11 personnes inscrites.
Les esthéticiennes avaient demandé qu’on soit au minimum 5 et maximum 10 personnes.
Malgré qu’on ait dépassé le nombre maximal autorisé, je n’ai refusé personne car je me disais qu’il y en aurait bien une ou 2 qui annulerait en dernière minute.
Les faits me donnèrent raison puisqu’au final, seules 9 T-girls participèrent à la journée.

belle vitrine
ABC Nailstore… c’est là !!

Les esthéticiennes connaissaient déjà l’une d’entre nous, Patricia, grâce à qui le contact fut grandement facilité pour la planification de cet atelier.
Elles avaient été bien entendu prévenues qu’elles auraient affaire à des clientes d’un genre un peu particulier cette fois-ci.

On nous avait offert la possibilité d’arriver en garçon et de nous changer tranquillement une fois sur place mais aucune des participantes n’opta pour ce choix.

belle monitrices
nos 2 sympathiques instructrices

L’accueil à l’institut fut réellement surprenant : l’après-midi nous était exclusivement réservée, aucun autre rendez-vous n’avait été pris avec d’autres clientes.
De plus, quelle ne fut ma surprise en découvrant du mousseux et des petits toasts garnis qui nous attendaient à table. On se serait presque cru à une réception de Mr l’Ambassadeur (où sont les Ferrero Rocher ??)

Après quelques mots de bienvenue et le verre de l’amitié, nous avons chacune pris place autour d’une grande table au centre de laquelle se trouvaient des pinceaux, du démaquillant, ainsi qu’un miroir par personne.
Un premier tour de table nous permit de faire connaissance et de cerner un peu la raison de la présence ainsi que les attentes de chacune.

En gros, toutes, nous recherchions conseils et techniques de perfectionnement.

La première étape fut la plus saugrenue : il a fallu se démaquiller complètement. Je n’ai pas l’habitude de me montrer « à visage découvert » en public mais dans le cas présent, il n’y avait pas moyen de faire autrement.

Les esthéticiennes, accompagnées de la gérante de l’institut, nous donnèrent de bons conseils dont certains en étonnèrent plus d’une à tel point que ça bouleversera leur vie future ! (j’exagère à peine…)
En effet, nous avons par exemple appris que le cache-barbe s’applique APRES le fond de teint, et non l’inverse.
Ce n’est qu’un détail parmi d’autres car de nombreux thèmes et techniques furent abordés : le contouring, les couleurs à associer pour atténuer et masquer les taches disgracieuses, la manière de redessiner un sourcil, la technique du smoky eye, et bien d’autres choses.

belle sourcils
« Bon alors, pour déterminer où se termine le sourcil, placer le pinceau depuis la base de la narine jusqu’au coin de l’oeil… Allez, applique toi, Alexandra, on te regarde ! »

Pour chaque nouvel exercice, l’une d’entre nous servait de cobaye. Les professionnelles lui maquillaient une moitié de visage et ensuite il fallait reproduire à l’identique les gestes et tenter d’obtenir un résultat se rapprochant de l’original. Ce n’était pas toujours facile.
L’implication des esthéticiennes mais aussi l’intérêt porté par les participantes nous fit déborder largement de l’horaire que je m’étais imposé.
Aussi, vers 18h30, alors que nous n’avions pas encore terminé le maquillage, j’ai dû téléphoner au photographe pour vérifier jusqu’à quelle heure on pouvait compter sur ses services.
Je lui avais annoncé qu’on serait sans doute chez lui vers 18h, à présent je nous voyais arriver, dans le meilleur des cas, pas avant 19h30 ! Malheureusement, à partir de 20h, mon ami photographe avait d’autres obligations et par conséquent, j’ai dû faire une croix sur le photo-shooting.

Lorsque la séance de maquillage fut terminée, celles qui le désiraient ont pu faire l’acquisition des produits utilisés ce jour-là.
Nous sommes quasi toutes passées à la caisse, l’occasion était trop belle pour la laisser passer !

belle achats
mes achats du jour : kit de contouring, fond de teint, 3 crayons « fard à paupières », 2 crayons de couleur pour masquer les rougeurs et imperfections de la peau

Ce n’est que vers 20h30 que nous avons quitté l’institut où nous sommes restées 5h au lieu des 2h que j’avais estimé…
Chacune a ensuite récupéré sa voiture et nous nous sommes dirigées en convoi vers La Louvière, où j’avais réservé une table dans un resto de type « Buffet asiatique ».

belle resto

Nous sommes arrivées peu après 21h sur place. Le parking était bondé. Un samedi soir, dans un restaurant où on peut manger à volonté pour 30€ boissons comprises, rien d’étonnant à ça !
Si nous avions été accueillies à l’institut avec beaucoup de respect et sans aucun préjugé, il n’en fut pas du tout de même ici. Mis à part les serveurs qui ont plus ou moins fait comme si de rien n’était, nous étions l’attraction de la soirée pour la faune locale représentée par 100 à 150 personnes.
Il y avait là des familles avec enfants (« maman, pourquoi les messieurs ils sont habillés en jupe ?? »), des groupes d’ami-e-s qui s’esclaffaient à chacun de nos passages au buffet, et pas mal de « barakis » du style « amateur de tuning » qui n’avaient jamais vu ça de leur vie et qui se demandaient comment réagir.

De notre côté, nous avons toutes pris le parti de faire abstraction de tout ça, mais certaines étaient plus blindées que d’autres face à ces réactions parfois hostiles.
L’une d’entre nous fut choquée du comportement des gens et elle perdit son assurance à tel point qu’elle décida de rentrer chez elle alors même que nous venions de nous installer à table.
Ce n’est pas chose aisée que de se retrouver dans pareille situation, il faut pouvoir garder la tête froide et ne pas se laisser intimider par l’ignorance des autres.
A partir du moment où nous avons une tenue respectable et que nous nous comportons dignement, pourquoi donc ce rejet ?
Mais c’est bien connu, la différence dérange, tout comme l’inconnu.
Il faut quand même mentionner que, au milieu de cette foule irrespectueuse à notre égard, un couple semblait beaucoup plus ouvert d’esprit que les autres puisqu’ils sont même venus nous accoster pour nous demander un petit service.
Quand on croise des gens comme ça, perdus dans une foule majoritairement hostile, on se demande d’ailleurs s’ils ne sont pas eux mêmes libertins !!
Nous avons malgré tout passé un bon moment et nous avons pu profiter des différents mets proposés.

belle resto alex
Attention ! Voici une photo très inhabituelle : Alexandra buvant… de l’eau !!!

Vers 22h30, une soirée dansante démarra dans la salle adjacente, et la musique programmée (Patrick Sébastien et consors…) ne nous incita pas à nous éterniser.
L’after en club, le 4e point du programme, ne fut même plus abordée : nous étions toutes crevées, avec l’unique envie de profiter d’une bonne nuit de sommeil.

Après les adieux, il était déjà 23h30 lorsque je rejoignais le confort de ma voiture pour rentrer enfin sur Bruxelles, non sans avoir tenté de voler au secours de mon amie Patricia, qui se faisait contrôler par 3 policiers (pourquoi elle et pas moi ? Rien de plus normal : elle était en mini-jupe alors que moi j’étais en jean’s)

De l’avis de toutes, cette journée fut très réussie, spécialement l’atelier maquillage pour lequel une nouvelle session sera planifiée en septembre prochain (avis aux candidates : contactez-moi dès à présent !)
Et promis, si on retourne au restaurant, ce sera dans un endroit plus calme, où nous pourrons manger en toute tranquillité.

belle groupe flou
De droite à gauche : les 4 filles de l’institut, Patricia, et moi (+ la petite bande de copines)

Le centre d’esthétique est situé en région de Charleroi. Voici leur page FB.

5 commentaires

  1. L’atelier maquillage, une très bonne initiative de ta part, mais surtout la sortie au restaurant. Je me suis déjà rendue à plusieurs reprises dans différents restaurants à Bruxelles et en province en étant invitée par des hommes, mais jamais en compagnie de filles dites du 3ème genre. En effet, peu de T-girls osent se montrer dans un autre contexte que le milieu libertin, tout comme beaucoup d’hommes n’assument pas sortir dans des lieux classiques, accompagnés d »une « créature » que notre genre. Sortir en tous lieux et vivre ma vie féminine de cette façon et accompagnée, reste pour moi un challenge perpétuel. Si vous sortez ainsi entre filles, je suis fan et prête à vous rejoindre.

  2. L’atelier maquillage, une très bonne initiative de ta part, mais surtout la sortie au restaurant. Je me suis déjà rendue à plusieurs reprises dans différents restaurants à Bruxelles et en province en étant invitée par des hommes, mais jamais en compagnie de filles dites du 3ème genre. En effet, peu de T-girls osent se montrer dans un autre contexte que le milieu libertin, tout comme beaucoup d’hommes n’assument pas sortir dans des lieux classiques, accompagnés d’une « créature » de notre genre. Sortir en tous lieux et vivre ma vie féminine de cette façon et accompagnée, reste pour moi un challenge perpétuel. Si vous sortez ainsi entre filles, je suis fan et prête à vous rejoindre.

  3. C’est bizarre, je m’attendais a trouver ici des commentaires à profusion des membres de ce petit groupe que nous avons formé samedi passé. Je sors en jupe et talons, seule et au grand jour depuis fort longtemps, mais comme je l’ai dit ailleurs seule on s’ennuie vite, quelque soit la sortie. Celles d’entre vous qui me connaissent via d’autres sites savent que je tente fort souvent de briser cette solitude, en postant des invitation à se rencontrer. Par contre ma vie ne me permet pas trop (pas du-tout) de fréquenter le milieu libertin, je ne suis d’ailleurs pas certaine que cela m’apporterais quelques chose. Et donc, j’ai tout fais pour participer a cette occasion unique qu’il m’était donné ici, et je ferais tout pour participer a nouveau la prochaine fois.,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s