Non, ce blog n’est pas mort !

Hier, pour une fois changer, j’étais de sortie en club libertin.
Dès mon arrivée, je rencontre une fidèle lectrice de ce blog qui s’inquiète de mon long silence ces derniers temps.
Et ce matin, en me connectant, ma messagerie contient un message d’une autre fidèle lectrice qui, elle aussi, s’inquiète de ne plus me lire.

J’ai donc décidé de ressortir mon encrier et ma plume et de tenter de vous expliquer comment je fonctionne ces jours-ci.

En fait c’est très simple, une journée est faite de 24h, et ce n’est pas assez pour accomplir toutes les tâches que j’aimerais réaliser.
Alors je dois donner la priorité à certaines et laisser les autres « en plan » un certain temps.
II est vrai aussi que parfois je choisis la simplicité et que, plutôt de de pondre un article pour le blog, pour le même prix, je poste rapidement une brève sur mon mur FB. Si cette fonctionnalité n’existait pas, je suis persuadée que je publierais plus souvent sur le blog.
Mais c’est tellement simple de partager un lien vers un article ou une vidéo et d’ajouter un petit commentaire, c’est immédiat, c’est du « direct live », c’est magique ! Encore faut-il être « amie » avec moi sur FB pour pouvoir en profiter.

Puisque je privilégie le réseau social pour publier mes brèves, j’ai décidé d’essayer de proposer des articles plus touffus et mieux élaborés pour le blog. Mais évidemment, ça prend du temps. Parfois je dois m’interrompre pour travailler sur autre chose et au final, un récit ou un article entamé au Jour 1 peut se terminer au Jour 69 (chiffre pris totalement au hasard), voire même encore plus tard dans le temps.
Mon activité de blogueuse n’est pas la seule qui est un peu au point mort pour l’instant. Il faudrait que je me réorganise pour pouvoir tout gérer simultanément mais les tâches s’accumulent et l’équipe reste la même, à savoir une seule et unique employée.
Je ne m’en plains pas, mais je précise pour que vous compreniez pourquoi ça devient si compliqué de garder un rythme de publication régulier.

paperasse

J’organise aussi de plus en plus de soirées. Je suis bien sûr présente à chacune d’entre elles, mais je m’occupe en amont de la promo et je fais les flyers (j’aime beaucoup ça). Ca prend également beaucoup de temps.
De plus, je suis actuellement des cours du soir, juste après le boulot. Ca me bouffe encore une soirée complète durant laquelle je ne peux pas avancer dans mon « travail ».
Et puis, il faut aussi que je pense à entretenir ce qui m’a rendue si populaire auprès de la gent masculine, je parle de mes fesses et mes jambes, bien sûr. Les hommes en sont fous, paraît-il, mais si je ne passais pas des heures à la salle de sport, mes cuisses seraient moins musclées, mes fesses ressembleraient à des gants de toilette et mes jambes seraient pleines de varices. Un corps de Déesse, ça s’entretient !
Enfin, je dois bien avouer que j’ai fait une grosse bêtise il y a quelques mois en m’abonnant à Netflix. Depuis lors, je ne peux plus aller me coucher sans mater un ou 2 épisodes de diverses séries, ce qui me fait encore perdre du temps. Mais après tout, j’ai bien le droit de me changer les idées comme tout le monde, de temps à autre, pas vrai ?

Ceci étant dit, je vous informe que j’ai plusieurs articles en phase finale, il faut juste que je les relise et que je trouve des illustrations pour accompagner le texte.
Ouiiii, vous aurez bientôt l’occasion de me relire, enfin !
Elle est pas belle la vie ?

Je vous laisse maintenant, Netflix vient d’ajouter à son catalogue une série que je ne peux pas louper !!! 😉

Un commentaire

  1. T’es overbookée, belle Alexandra ? Mais c’est parfait, ça ! Ca prouve que tu te donnes à fond (eh oui…) dans tout ce que tu entreprends. Let the good times roll. Gros bisous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s