Un seul sexe vous manque…

Que m’arrive-t-il ? Serais-je en train de devenir sentimentale et de m’attacher ?
C’est la question que je suis en droit de me poser au terme d’une soirée privée à laquelle j’étais conviée et qui s’est soldée par une absence totale de coquineries de ma part.

Pourtant, sans être totalement « en manque », je m’y étais rendue avec la ferme intention de profiter de chaque instant. Je connaissais l’identité des autres invités et je m’imaginais des scénarios dignes des meilleurs Marc Dorcel dans lesquels j’aurais bien entendu tenu le rôle du personnage principal.

Un simple texto m’a fait déchanter en quelques minutes. L’un des invités m’informait qu’il ne pourrait pas venir, qu’il venait de terminer le boulot et qu’il ne se voyait pas faire 100kms pour nous rejoindre, sans parler des gilets jaunes qui sévissaient cette nuit là sur les routes du pays.
Toute ma libido est instantanément retombée à zéro. Car oui, je comptais débuter ma soirée avec ce partenaire qui est aussi expérimenté que moi, si pas plus ! C’est toujours un plaisir pour moi de me donner à lui, il sait ce que j’aime et il est à l’écoute pour réaliser mes fantasmes les plus inavouables.
Tout à coup, j’ai appréhendé cette « party » d’une toute autre manière : je n’avais plus aucune envie de sexe et j’ai passé le reste de la soirée à discuter avec les autres convives. Malgré cette absence d’activité sexuelle de ma part, je suis resté jusqu’à la fin et j’ai donc pu observer que pratiquement chaque participant-e a bien profité de la soirée avec un ou plusieurs passages à l’étage, qui avait été aménagé pour y accueillir les plus chaud-e-s parmi nous. Je pense être la seule à ne pas avoir testé les matelas.

Je ne sais pas trop si je dois m’inquiéter de cette évolution soudaine de mon comportement. Moi qui ai une réputation de nympho qui saute sur tout ce qui bouge, me voilà très loin du compte. Peut-être que j’ai trop anticipé les choses et que l’absence de ce sexfriend, qui faisait partie de mon scénario idéal, a balayé d’un seul coup toute envie de sexe.
Un seul sexe vous manque, et tout est dépeuplé… C’est vraiment l’impression que j’en ai retenu. Pourvu que ça ne se reproduise pas trop souvent…

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s