Tour de France (11) : Le Cannet

Résumé de l’épisode précédent : Alexandra quitte la soirée « Election Miss Trans Cap » qui se déroulait au Château de Trédos

Le retour jusqu’à mon bateau se fait sans encombre et, une fois sur ma couche, je ne tarde pas à m’endormir.
Par chance, je vais passer une nuit au calme, sans être dérangée par le bourdonnement des moustiques, c’était l’une de mes craintes lorsque j’ai réservé ce logement naval, je déteste ces sales bêtes.
Le lendemain, je me réveille vers 7h00 et le soleil luit déjà de mille feux dans le ciel. Je vais prendre un petit déjeuner frugal sur mon esquif, il me reste du pain acheté la veille à la boulangerie d’Albi, ça fera l’affaire.

Mon étape du jour, c’est la région de Cannes. J’ai 350km à parcourir pour me rendre au Sauna « Le 9 » situé à Le Cannet (voir compte-rendu ici). Chaque 2ème samedi, ils organisent une journée « 3ème sexe », raison pour laquelle j’ai noté cette destination dans mon itinéraire. Mais le jour suivant je devrai me rendre à Avignon. Ca me fait donc un crochet de près de 700km qui pourrait être évité si je pouvais loger 24h de plus à Agde où je me sens si bien. De plus, ça me permettrait de découvrir enfin Le Cap, où je n’ai pas encore eu le temps de mettre les pieds. Mais les propriétaires du bateau que je loue m’ont expliqué que, malheureusement pour moi, un nouveau locataire arrive aujourd’hui et que je dois donc quitter les lieux. Ils ont été très sympas avec moi et se sont renseignés auprès des autres loueurs de bateaux de la région mais personne ne peut m’héberger une nuit de plus. Et bien tant pis, je serai donc probablement la seule touriste libertine qui vient à Agde sans visiter le village naturiste du Cap, qu’il en soit ainsi ! J’irai donc comme convenu dans la région de Cannes mais, avant de rassembler mes affaires, je profite une dernière fois de la chaleur du soleil en faisant un peu de bronzette, dans le plus simple appareil, sur le pont de mon yacht. Avant de partir, je prends une douche, toujours avec mon système rudimentaire, mais la température de l’eau dans le réservoir est bien plus fraîche que la veille : le soleil n’a pas encore eu le temps de réchauffer le contenu et je n’ai d’autre choix que de faire ma toilette sous une douche froide. Ca réveille !

cannes carte
je frôle Avignon où je me rends demain… :-/

La route vers Cannes se fera sans encombre. Il s’agira principalement d’autoroutes et il n’y a pas trop de trafic. Néanmoins, je déplore le fait d’être entourée de Fangio’s qui pensent que la route leur appartient ! J’ai évité l’accident de justesse plus d’une fois à cause d’andouilles qui bannissent la bande de droite pour squatter celle du centre, qui déboitent au dernier moment, sans parler de ceux qui vous collent au cul en faisant des appels de phares car vous avez l’outrecuidance de respecter les limitations de vitesse ! 👿

Je vais arriver à mon logement vers 15h. J’ai réservé cette fois un studio dans une petite station balnéaire nommée Mandelieu la Napoule.

canne portimmeuble
Mandelieu la Napoule, son port, ses yachts, ses immeubles…

Alors que ce matin encore j’étais isolée tel Robinson, avec de la végétation partout autour de moi, dans un petit logement qui sortait de l’ordinaire, la situation est toute autre à présent. Je me trouve dans une sorte de lotissement d’immeubles qui ont été érigés en bordure d’un petit port. Des immeubles, il y en a à perte de vue dans ce quartier de la ville. Je contacte le propriétaire du studio qui me rejoint sur le parking du building. Il est assez jeune et est venu accompagné de son chihuahua. Il me fait un peu penser à un participant d’une émission de télé-réalité, genre « Les Anges ». Il m’explique que tout est bien sécurisé ici, l’accès à l’immeuble qui abrite mon logement se fait au moyen d’un badge magnétique, qui donne également accès à la piscine extérieure, privée. Mon studio est situé au rez-de-chaussée et je bénéficie d’une petite terrasse/jardin très sympa à l’abri des regards indiscrets.

 

canne jardin
ma petite terrasse personnelle dont j’ai bien profité

L’appartement est fonctionnel, ce n’est pas le grand luxe et il n’y a pas de chambre, c’est le divan « clic-clac » du salon qui fera office de lit. Je ne suis pas difficile, ça me convient parfaitement bien que, si j’avais été accompagnée, nous aurions été un peu à l’étroit. Cerise sur le gâteau, en l’absence du proprio, sa place de parking privée m’est destinée. Que demander de plus ! Dès le départ du jeune homme, je me dépêche pour me préparer. Il est déjà 15h30 et le Sauna ferme à 19h00 ! Je réalise que la salle de bain aurait bien besoin d’être remise à neuf. L’écoulement d’eau dans la douche est catastrophique, je me retrouve rapidement dans une pataugeoire, l’eau stagne et ne s’évacue pas. Idem avec l’évier : j’ai enfoncé le bouchon pour avoir un fond d’eau et je réalise qu’il est impossible à présent d’actionner le levier dans le sens inverse. Le bouchon reste scellé. Hors de question pour moi de perdre du temps à tenter de trouver une solution à ces petites contrariétés dont je ne suis de toute façon pas responsable. L’heure tourne et il faut absolument que je file à Le Cannet le plus vite possible.

canne appart
mon studio

Je suis également soulagée de constater que le Sauna « Le 9 » est situé dans une sorte de petit zoning industriel où il est assez aisé de trouver une place de parking. J’ai vu sur le site du club qu’il y avait un espace jacuzzi et, par cette chaleur, je me dis que j’aurai sans doute envie de m’y baigner, raison pour laquelle j’ai opté pour une tenue très légère et facile à ôter en cas de besoin : un petit top et un mini-short en jean’s très moulant.

canne 9 park 2
pour le Sauna « le 9 », c’est au fond à droite !

La personne qui est à l’accueil me fait le topo quand je lui explique que c’est ma première visite mais je ne tarde pas à me débrouiller toute seule. Il y a quand même pas mal de mecs présents, et j’ai compté 3 T-girls locales. Est-ce mon léger accent belge ou mon charme naturel, je n’en sais rien mais je vais susciter l’intérêt de pas mal de mecs. Et tout va se faire dans la bonne humeur et la convivialité, je me sens directement acceptée de tous et tout à fait à ma place.

canne 9 intérieur
un aperçu de l’intérieur du Sauna

Je m’attarderai sur les détails de mes exploits sexuels dans un autre article mais je ne peux m’empêcher de relater cette petit anecdote qui, aujourd’hui encore, me fait sourire lorsque j’y repense. Après avoir coquiné avec plusieurs partenaires, je croise un homme un peu plus âgé. Il me caresse et je réponds positivement à son contact. Je vais même jusqu’à jouer la GFE avec lui, échangeant un baiser passionné. Nous nous isolons dans une alcôve où nous faisons plus ample connaissance, en tout bien tout honneur, l’homme ayant déjà donné de sa personne peu de temps plus tôt avec quelqu’un d’autre. Il regrette de ne pas m’avoir croisée plus tôt.
Il m’observe pendant que je lui parle et finit par me faire une déclaration : « Tu es beau ». Je lui réponds du tac au tac « Ca ne se dit pas, tu dois dire alors Tu es belle ».
« Oh pardonne moi ». Le malheureux est un peu mal à l’aise suite à sa bourde alors, pour lui donner le change, me remémorant ses caresses, je lui dis « Toi, tu es doux ». Sa réponse est immédiate : « Je suis de Nice ». Là, il m’a tuée ! Digne d’un sketch de Franck Dubosc !

C’est sur cette note joyeuse que je vais prendre congé de mes partenaires du jour et de ce club fort sympathique, que je n’hésiterai pas à fréquenter à nouveau si je devais me retrouver dans la région.

A suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s