Tour de France (10) : Agde – partie 3

Résumé de l’épisode précédent : après avoir visité la vieille ville, Alexandra se rend à une soirée T-girl qui se déroule au Château de Trédos.

Ce club libertin est aménagé dans une bâtisse d’époque, du moins ça y ressemble vachement. En ce qui concerne la géolocalisation, on est aux antipodes des clubs visités hier et avant-hier à Albi. Le château est situé en plein centre-ville d’Agde. Cependant, nous ne rencontrons aucun problème pour trouver une place pour garer puisqu’un vaste parking se trouve juste devant le club.

agde chateau vue
Le château de Trédos

Je n’ai aucune idée de la manière dont se déroulent les autres soirées dans cet endroit. Ce soir, la soirée est organisée par Julie, Directrice des soirées Fuchsia, qui se déroulent en général à Paris. Très vite, je vais réaliser qu’Elsa connaît pas mal de monde parmi les personnes présentes. Pour ma part, je sais déjà que je ne dois pas m’attendre à rencontrer les personnes sur lesquelles je comptais : toutes m’ont annoncé dans le courant de la journée que, finalement, elles ne viendraient pas. C’est quand même une petite déception pour moi. A l’entrée, on a le choix entre le tarif avec ou sans le buffet. En concertation avec Elsa qui, comme moi, n’a rien dans le ventre, nous optons pour la formule avec repas et nous payons 25€ (celles qui ne mangent pas ont l’entrée gratuite, les boissons étant payantes pour tout le monde). La soirée a débuté il y a moins d’une heure et pourtant il y a déjà pas mal de monde ! Ca semble même déjà full full !

agde chat pisc intér
de quoi se rafraichir, si la température monte un peu trop

Chaque personne présente se voit offrir un petit apéritif. Je n’arrive pas à déterminer clairement ce que je bois mais ça se laisse boire… Elsa va me présenter à l’organisatrice de la soirée, Julie. Elle est vraiment très jolie et porte une tenue originale (couleur fuchsia bien sûr) qui lui va comme un gant. La soirée suit son cours, je fais le tour du propriétaire, comme toujours (compte-rendu de visite ici), je discute avec quelques personnes habituées des lieux mais rien ne se passe d’intéressant dans les alcôves. Il faut dire qu’il n’est que 21h30. On a annoncé que le buffet serait accessible vers 22h, j’attends ça avec impatience, mon estomac crie famine. Entretemps, j’observe un peu le public présent et je tombe nez à nez avec une copine du nord de la France, Miss Trans Shoushou 2018 en personne. Je ne m’attendais pas à la voir là, elle est très en forme, comme d’habitude. Moi par contre, j’ai du mal à me mettre dans l’ambiance : la musique que joue le DJ est loin d’être « ma came ». On vogue majoritairement dans la variété française du siècle dernier, boostée à l’électro par des artistes actuels. Et le plus surprenant c’est que ça a l’air de plaire à beaucoup de monde ! Finalement, c’est avec une heure de retard que le restaurant ouvrira ses portes. Tous les gens qui ont payé pour manger (80% des personnes présentes) se ruent en rangs serrés vers l’endroit où sont entreposés les plats. C’est en file indienne et de manière très disciplinée que les gens se servent. Il y a un buffet froid et un ou 2 plats chauds. Les tables sont disposées côte à côte, en longues tablées. Sur chaque table de 4, une bouteille de vin et une bouteille d’eau. Intelligemment, je choisis une place à une table où les 3 autres convives ne boivent pas de vin (pas folle, la guêpe… 😉 ) Pendant tout le repas, je vais me poser une question à laquelle mes voisins de table n’ont, eux non plus, pas la réponse : comment l’organisation a-t-elle déterminé qui avait le droit de manger et qui n’avait pas le droit : aucun contrôle n’a été effectué et lors du paiement, nous n’avons pas reçu de ticket spécifique. Aujourd’hui encore, c’est le mystère total.

agde flyer fuchsia

Vers la fin du repas, Julie passe entre les tables et s’adresse aux T-girls présentes pour leur demander si elles veulent participer au concours « Election Miss Trav Cap » qui se déroule juste après. Je la remercie mais je préfère décliner la proposition. Je suis cependant très surprise qu’on ne parte à la recherche de candidates que maintenant ! C’est quand même le thème de la soirée, ce genre de chose aurait déjà pu se régler dès l’entrée. J’ai déjà assisté à plusieurs élections et les inscriptions se font en général à la caisse, ça permet de se faire rapidement une idée plus précise du nombre de participantes… Ce soir, près d’une dizaine de candidates vont défiler 2 fois. Une première fois dans la tenue qui les met le plus en valeur, et la seconde fois en tenue plus légère, bikini ou lingerie. Il faut aussi se déhancher quelques minutes sur le podium et user ou non de la barre de pole-dance. Heureusement que j’ai pas participé, je danse comme un unijambiste !

C’est au cours de l’élection que je réalise que de nombreuses personnes ont la clope au bec ! Il est permis de fumer dans ce club et ça, en tant que non fumeuse depuis toujours, ça m’irrite au plus haut point !! Je suis juste à côté d’un gars qui fume comme un pompier. Je me déplace pour échapper aux vapeurs toxiques mais il n’y a pas d’échappatoire efficace possible : trop de monde s’adonne à cette addiction dans cet endroit. Déjà, ma décision est prise : j’attends le résultat de l’élection, et je me casse vite fait. Mes fringues, mes cheveux, je dois empester la clope à 50km à la ronde et ça m’énèèèèèrve ! Pour l’heure, toutes les candidates sont passées, y compris Elsa, et le jury, composé de Julie, de Miss Trans 2017 (vraiment canon !) et de quelques autres personnes a fait son choix. Cependant, le public a droit de parole également et ça, je trouve que c’est vraiment une bonne chose. Chaque candidate est ovationnée et la décision finale est prise à l’applaudimètre. Je dois bien reconnaître qu’il n’y a pas eu de tricherie ou copinage comme c’est parfois le cas et que Miss Trans 2018 est bien la candidate pour laquelle le public avait voté en masse. La première dauphine est celle que le jury avait choisi et, en toute honnêteté, elle méritait de gagner la couronne, elle avait d’ailleurs aussi mon vote. Ca tient à peu de chose de remporter une élection. Il suffit parfois d’être plus populaire que les autres candidates pour faire la différence.

agde chat election
Dona, lauréate 2018 et Julie des Soirées Fuchsia

Il parait que les alcôves commencent à se remplir dès la fin de l’élection. Je ne le vérifierai pas car je n’en peux vraiment plus, mes yeux commencent à piquer, je suis agressée sans cesse par ces fumeurs incommodants. Je ne comprends pas qu’à notre époque il soit encore permis de fumer dans des lieux publics comme ceux-ci, où en plus il n’y a que très peu d’aération. Je quitte donc la soirée après avoir fait un bisou à Elsa. Dehors, je me dirige vers ma voiture quand un mec s’adresse à moi.
« Tu retournes à l’intérieur ? Je peux rentrer avec toi ? » « Non, je me casse, j’en peux plus, je rentre » « Oh ok, tu m’excites, tu me fais une pipe dans la voiture là ? » « Non, je suis fatiguée, je rentre je t’ai dit » « T’es sûre ? Même pour un billet ? »
J’en crois pas mes oreilles ! « Non, merci pour la proposition mais non c’est non !! »
Et je le plante là, au milieu du parking, les bras ballants. Non mais c’est vrai quoi à la fin, pour qui il me prend celui-là ? Une teupu ? Oui je joue parfois ce rôle, mais avec qui je veux et quand j’en ai envie !

à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s